11-03-2015, Jean Arthuis : «L’Europe, dernière chance pour la France ?»

L’AMES et ses membres tiennent à remercier toutes les personnes qui étaient présentes le mercredi 11 mars pour assister à cette conférence, et vous propose un résumé des propos tenus par Jean Arthuis :

  • L’eurodéputé est tout d’abord revenu sur les fondements de la construction européenne pour rappeler la nécessité de la monnaie unique. L’Europe, en quête de paix, avait besoin de l’Euro comme monnaie pour son marché commun, après avoir été fragilisée par l’instabilité monétaire.
  • Il s’est ensuite attardé sur le cas de la Grèce, plaidant en faveur de la solidarité plutôt que le rejet, et insistant sur le danger d’une sortie des grecs de la zone euro, ou d’un retour aux anciennes monnaies.
  • Puis dans sa vision des maux de l’économie française, l’ancien Ministre a suggéré l’abaissement des charges qui pèsent sur le coût du travail ainsi qu’une hausse de la TVA, en vue de freiner les délocalisations d’entreprises.
  • Jean Arthuis a donc souligné la nécessité d’une véritable gouvernance économique de la Zone Euro, où s’effacerait le dilemme entre les enjeux politiques nationaux et communautaires, et le besoin également de faire converger les lois sur la fiscalité, le social, le travail, etc…
  • Enfin il a mis en avant les principaux problèmes de la gouvernance de l’Union Européenne, affaiblie par les changements fréquents dans la présidence de ses institutions, et des prises de décisions caractérisées par la lenteur et les désaccords sur des sujets pourtant fondamentaux.
  • L’Europe, pour faire face à la fraude fiscale, achever son marché intérieur, et faire le poids face aux Etats-Unis dans la négociation d’un traité de libre-échange, se doit d’être fédérale. C’est ainsi que Jean Arthuis nous a livré ses puissantes convictions.