the-matrix-revolutions-750

Matrix : Revolutions – Le monopole

Matrix, c’est l’histoire d’un hacker, Thomas Anderson, qui comme Alice, s’est aventuré un peu trop loin dans le terrier du Lapin Blanc. À défaut d’y trouver le pays des Merveilles, il découvre un monde où l’Humanité a été asservie et mise en esclavage par des machines dans un programme informatique planétaire : la Matrice. Deux films et une pilule rouge plus tard, Thomas n’est plus. Néo, son avatar virtuel, a pris sa place et ne tarde pas à découvrir qu’il est l’Elu, le prophète qui guidera l’Humanité à la victoire dans la guerre qui gronde contre les Machines.

Matrix Revolutions, 2003, Réalisé par Lana et Lilly Wachowsky

Malheureusement au début du troisième volet, Néo se retrouve coincé dans un programme alternatif, appelé l’Homme du Train, à mi-chemin entre la Matrice et le monde des Machines. Devant l’imminence de la guerre à venir, Morpheus et Trinity, les plus fidèles amis de Néo, se tournent désespérément vers le Mérovingien, le courtier en information le plus puissant de la Matrice… Vous avez du mal à suivre ? Oublions le scénario, et parlons plutôt économie dans ce cas.

Il s’avère que le Mérovingien règne sur le monopole de l’information dans la Matrice et, fidèle à sa réputation, il connaît la localisation de Néo. Quoi de plus normal, c’est lui le programme derrière le programme Homme du Train. Il se retrouve ainsi dans la situation la plus idéale qui soit pour un monopoleur, à savoir être le seul à offrir ce que les acheteurs sont prêts à tout pour obtenir ! Or, toute la Matrice veut la peau de Néo. Autant dire que ce ne sont pas les acheteurs qui manquent ! Techniquement parlant, on dit que l’élasticité-prix de la demande est quasi-rigide, c’est-à-dire qu’elle est très peu sensible aux mouvements de prix. Le Mérovingien est alors en mesure de fixer le prix qu’il souhaite, aussi élevé soit-il : la demande sera toujours prête à le payer. Son monopole lui accorde ainsi un pouvoir de négociation absolu sur ses débiteurs qui eux n’ont rien à offrir en échange.

captureeeee

Son prix, le voici : qu’on lui rapporte les yeux de l’Oracle, le seul prog… pardon, la seule femme capable de prédire l’avenir dans la Matrice. Rien n’est plus précieux dans cet univers virtuel ! Mais Trinity, accessoirement folle amoureuse de Néo, ne l’entend pas de cette oreille, et braque contre toute attente un revolver sur la tête du courtier. À travers cet acte, elle devient virtuellement la seule acheteuse qui soit aux yeux du Mérovingien et brise la mainmise absolue qu’exerce ce dernier. Détenir Néo ne lui servant plus à rien dans la tombe, le monopole devient ainsi bilatéral et le Mérovingien, qui avait jusque là tout à gagner, a désormais tout à perdre… il libère donc Néo sans condition. Qui aurait pu croire qu’il était aussi facile de briser un monopole ?

Retrouvez le panneau de l’exposition :  matrix

Texte : Antoine Port
Graphisme : Quentin Hellec