« Investir pour l’Europe de l’avenir », avec Philippe Herzog

A l’occasion des Grands débats de l’Université de Strasbourg : « L’Europe en questions », s’est tenu jeudi dernier un entretien sur le thème « Investir pour l’Europe de l’avenir », en présence de Philippe Herzog, professeur des universités, et ancien député européen.

Alt
« Investir pour l’Europe de l’avenir », Philippe Herzog face à deux étudiants de l’A.M.E.S.

L’AMES vous propose un compte-rendu de cet échange, que vous pouvez revivre dans son intégralité ici :

C’est dans un cadre agréable et résolument européen, que Philippe Herzog a répondu aux questions de Benoît Cornet et Clément Montagne, étudiants du Master Macroéconomie et Politiques Européennes à la FSEG de Strasbourg et membres de l’AMES, dans un débat animé par Michel Dévoluy.

Le débat a été orienté par les deux étudiants vers deux grandes problématiques :

  • Quels types d’investissements réaliser pour remettre l’Europe sur pied ?
  • Quels acteurs pour l’investissement de long terme ?

Pour Philippe Herzog, c’est d’un nouveau modèle de croissance dont l’Europe a besoin, avec des investissements tournés vers le respect de l’environnement, des réseaux à l’échelle européenne, mais aussi un capital humain qui doit suivre les évolutions technologiques. Tout ceci autour d’un partenariat et de vraies discussions entre acteurs publics et privés, une centralisation des décisions concernant les investissements d’intérêts communs, un rôle moteur des régions dans l’innovation et la formation, et une transformation du secteur financier pour l’amener vers des investissements de long terme.

L’Europe fédérale ne sera pas possible tant que les peuples européens seront aussi repliés sur eux-mêmes, nous dit Philippe Herzog. Pourtant, il croît possible le rassemblement des peuples autour du développement d’un nouveau modèle social. Tout comme les nations européennes se sont unies pour mettre fin aux guerres, les peuples européens pourraient en faire autant pour mettre fin à cette crise sociale.